Noël, le TDAH et la gastro : Un lien?

Dans la communauté scientifique, certains s’accordent pour dire qu’il y aurait un lien possible entre les problèmes gastro-intestinaux et le déficit d’attention. Ceci étant dit, aucune corrélation n’a encore été établi.

Plusieurs sont d’avis que la santé de l’intestin, considéré comme le 2e cerveau, a une influence directe sur la mémoire et le contrôle des émotions. Deux points qui, dans plusieurs cas de TDAH, font défauts. À l’heure actuelle, il est impossible d’affirmer que les problèmes intestinaux sont l’une des causes du trouble du déficit de l’attention. Par contre, il est fort probable que l’état de sa santé exacerbe certains symptômes du TDAH.

On nage en pleine hypothèse. Ceci dit, on sait avec certitude que certains médicaments prescrits pour soulager les symptômes du TDAH peuvent causer des irritations intestinales. On sait aussi que l’intestin à un microbiote de plus de 1000 espèces de bactéries. Il faut donc, sans aucun doute, accorder une attention particulière à notre santé gastro-intestinale.

Malheureusement le temps des Fêtes, avec sa succession de soupers gargantuesques et l’ingestion d’une nourriture souvent plus grasse, est déjà propice aux bouleversements intestinaux. On ajoute à cela un horaire chamboulé et hop, on a la recette parfaite pour une gastro et une augmentation des symptômes du TDAH.

Voici quelques trucs pour prendre soin de nos intestins (et de nos émotions?) et s’éviter le pire, soit de passer les Fêtes confinés à la maison avec une épidémie de gastro et des enfants à hue et dia :

On bouge

On va jouer dehors, le plus souvent possible. L’exercice est bon pour le transit intestinal mais il est aussi recommandé pour dépenser l’excès d’énergie et réguler l’humeur.

On boit de l’eau

L’eau est essentielle à la digestion et à l’élimination des déchets de l’organisme. On n’hésite pas à en boire, le plus souvent possible. Pour les enfants, âgés de 4 à 8 ans, on recommande aux alentours de 1.1 litre par jour. Pour les adultes, on parle de 4 litres par jour.

On lâche les petits gâteaux

Aux côtés des desserts, les légumes font pâle figure. Pourtant, il ne faut pas les négliger. Il faut en manger, comme il faut manger des fibres en quantité suffisante. Pensez aux soupes de légumes et lentilles, pour vos repas du midi.

On dort, un peu, beaucoup

Qui dit fatigue dit système immunitaire raplapla. Pour le garder en forme, même si les nuits sont courtes, on fait des siestes en famille. Devant le sapin, pourquoi pas ?

L’hygiène de base est importante, toute l’année. Dans le temps des Fêtes, puisque le nombre de contacts est augmenté, on redouble de vigilance :

  • On se lave les mains, souvent, avec de l’eau et du savon. On les sèche bien.
  • On place les brosses à dents dans des contenants séparés. Chacun utilise son propre verre.
  • On n’échange pas de bouchées de sandwichs ou autres.
  • On ne boit pas dans le verre de l’autre. On utilise les marque-verres, justement, pour éviter que cela ne se produise.
  • Vous vous sentez mal ? Faites un cadeau à votre entourage : restez à la maison. Gardez vos microbes en vase clos.

Bon temps des Fêtes !

Sources : Mind-Altering microorganisms : the impact of the gut microbiota on brain and behavior, John F. Cryan, Timothy Dinan –






Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*