Qu’est-ce que l’estime de soi et comment la renforcer

  • Arrête de te tortiller.
  • Veux-tu cesser de couper la parole.
  • Tu m’énerve là.
  • Ça fait 100 fois que je te le répète.
  • Va réfléchir.
  • Je ne sais plus quoi faire avec toi.
  • Pourtant c’est simple ; pourquoi tu ne comprends pas ?
  • Un autre examen où tu n’as pas la note, malgré tes cours privés ?!
  • Qu’est-ce qu’on va faire de toi ?
  • Paresseux (se).
  • Les soupirs de découragement.
  • Les haussement d’épaules.
  • Les sourires moqueurs.
  • Les jugements.

Les enfants qui vivent avec un TDAH sont exposés, plus que la moyenne, à ce genre de commentaires négatifs, ainsi qu’aux sarcasmes. Dans un tel contexte, il est peu étonnant de constater que leur estime personnelle est souvent très faible, voir absente.

Une bonne estime de soi permet de renforcer la confiance, rend les individus plus solides et plus aptes à surmonter les revers. En fait, généralement, une estime de soi saine rime généralement avec réussite et bonheur.

À contrario, une mauvaise estime de soi rend les gens plus fragiles et influençables, sans oublier que cette absence ou cette carence rend les relations interpersonnelles extrêmement difficiles. Effectivement, les gens qui ont une faible estime de soi ont une forte tendance à être intransigeant et à manquer de délicatesse. Le manque d’estime de soi est également est un facteur de dépression et/ou d’abus d’alcool et de drogues.

Donc, pour renforcer l’estime de soi de votre enfant (TDAH ou pas), voici quelques petits conseils maison.

  • Félicitez votre enfant lorsqu’il fait un bon coup !
  • Si vous avez plusieurs enfants, essayez d’équilibrer vos compliments (même si ce n’est pas toujours évident).
  • Écoutez ce qu’il vous raconte.
  • Jouez avec lui et laissez-le diriger l’activité.
  • Encadrez et exposez ses petites créations.
  • Encouragez-le à essayer de nouveau truc et mettez l’accent sur les points positifs.
  • Donnez-lui de petites responsabilités et soyez reconnaissants lorsque c’est mission accomplie.
  • Faites-lui pratiquer une activité qu’il aime et dans lequel il a de bonnes aptitudes.
  • Lorsque votre enfant fait une erreur, demandez-lui ce qu’il pourrait faire de mieux la prochaine fois et dites-lui que ce n’est pas la fin du monde.

Soyez un modèle et ne soyez pas trop sévère avec vous-même. 😉

pablo (6) - copie

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*